L’arrivée du printemps est certainement le moment le plus réjouissant de l’année, mais pas toujours pour nos yeux. Avec la présence d’allergènes comme le pollen et le retour de la poussière, le printemps est aussi la saison de la confusion pour ce qui est des allergies. Nous ne savons plus à quoi associer nos irritations souvent bénignes, certes, mais pénibles. Si nous levions le voile une bonne fois pour toutes en faisant le point sur les différentes irritations oculaires ?

Une rougeur dans l’œil ? C’est peut-être une conjonctivite.

C’est l’irritation la plus courante de toutes. Nous l’appelons aussi « œil rouge ». La conjonctive se caractérise par une irritation de la fine membrane (appelée la conjonctive) qui recouvre la partie blanche de l’œil et l’intérieur de la paupière. En général, elle est due à la présence d’une bactérie ou d’un allergène. 

Symptômes

  • Yeux rouges
  • Vision légèrement embrouillée
  • Sensation de brûlure
  • Picotements
  • Larmoiements
  • Sécrétions transparentes ou verdâtres selon le type de conjonctivite
  • Démangeaisons

La conjonctivite peut être bactérienne, allergique ou virale. Les traitements appropriés vont donc dépendre de la cause. Cependant, un onguent ou un collyre antibiotique peuvent parfois suffire, notamment si elle est d’origine bactérienne ou allergène. Consultez votre optométriste Opto-Réseau pour connaître la solution de traitement la mieux adaptée à votre situation.

Les yeux rouges peuvent être aussi le symptôme d’une kératite

La kératite ressemble étrangement à la conjonctivite, mais peut s’avérer plus douloureuse. C’est une irritation qui affecte la cornée, c’est-à-dire le globe transparent situé à l’avant de l’œil. Quand elle est superficielle, seule la première couche de la cornée est atteinte. Ce type de kératite est la plupart du temps dû à la présence d’un corps étranger ou au port de cornéennes non adaptées. Elle peut être aussi causée par la présence d’un virus comme l’herpès ou le staphylocoque. Selon Dre Morggan Debaets, optométriste aux cliniques Opto-Réseau de St-Félicien et Métabetchouan, « dans ce cas, elle peut parfois affecter des couches plus profondes de la cornée et peut donc être beaucoup plus dangereuse ».

Symptômes

  • Rougeurs
  • Douleur intense
  • Diminution de l’acuité visuelle
  • Photophobie (sensibilité à la lumière)

Vous devez consulter votre optométriste pour qu’il puisse détecter si vous souffrez d’une kératite et vous prescrire le traitement adapté. Non traitée, une kératite peut laisser une cicatrice qui pourrait résulter en une perte de la vision.

Des yeux secs et irrités ? La sécheresse oculaire a peut-être encore frappé.

La sécheresse oculaire est l’un des troubles les plus communs avec la conjonctivite. Elle est causée par un manque ou une mauvaise qualité des larmes qui lubrifient les yeux. Les personnes exposées longuement à la climatisation ou aux écrans numériques en sont souvent affectées. Nous traitons la sécheresse oculaire avec des larmes artificielles ou des gouttes ophtalmiques. Selon Dre Debaets, « les traitements de la sécheresse oculaire pourraient aussi inclure la prise de comprimés d’oméga-3 ou la pose de bouchons lacrymaux ».

Symptômes

  • Yeux secs
  • Irritation des yeux
  • Sensation de brûlure

Rappelez-vous : les irritations mineures peuvent être traitées avec des gouttes ophtalmiques. Les cas plus aigus nécessitent des antibiotiques plus puissants et quelquefois, des gouttes ophtalmiques spécifiques. Consultez votre optométriste Opto-Réseau pour savoir quel traitement est le mieux adapté à votre infection oculaire.

Pour plus d’informations sur les troubles oculaires, consultez votre optométriste en contactant la clinique Opto-Réseau la plus près de chez vous. Il saura poser une diagnostic précis et vous prescrire le traitement le plus efficace.