L’Association canadienne des optométristes recommande les premiers examens de la vue dès l’âge de 6 mois. Toutefois, ce n’est généralement que lorsqu’ils soupçonnent certains problèmes ou lors de l’entrée scolaire que la majorité des parents prendront rendez-vous pour que leur enfant passe un premier examen de la vue.

Quels sont les indices que votre enfant devrait consulter un optométriste?

  • Si votre enfant a tendance à se frotter les yeux, a fréquemment les yeux rouges ou s’il se plaint de brûlure aux yeux ou de maux de tête ;
  • S'il évite ou se plaint de la lumière ;
  • S’il cligne souvent des yeux ou plisse les paupières lorsqu’il lit ou regarde au tableau ;
  • S’il a l'habitude de lire ou de regarder la télévision de trop près ;
  • S’il éprouve des difficultés académiques ou des problèmes d’attention ;
  • Si l’enfant semble loucher ou si l’un de ses yeux ne semble pas aligné correctement.

Comment préparer l’enfant à sa première visite?

Ça y est, le rendez-vous est fixé chez votre optométriste. Mais comment peut-on préparer au mieux l’enfant à cet examen afin d’éviter les inconforts ou, carrément, les crises chez certains enfants plus anxieux?

En effet, alors que certains enfants seront excités par cet examen, d’autres peuvent éprouver des craintes devant l’inconnu et se montrer réticents à se retrouver dans une pièce sombre, avec une personne qu’ils ne connaissent pas, entouré d’équipements qu’ils n’ont jamais vu. Sans parler de la lumière et des gouttes dans les yeux!

Il arrive aussi que certains enfants se mettent une certaine pression de performance et voient l’examen de la vue comme un «test», une épreuve qu’il faut réussir. Finalement, il y a aussi les petits «ratoureux» qui cherchent à tricher ou à falsifier les résultats de l’examen, parce qu’ils rêvent d’avoir de jolies lunettes comme le petit Thomas qui a reçu des compliments de la part de l’enseignante la semaine dernière. Au contraire, certains ne veulent absolument pas porter de verres. Voici donc six conseils simples à adapter selon la personnalité de votre enfant.

1. Bien expliquer à l’enfant ce qui l’attend et l’utilité de l’examen de la vue

La première étape sera évidemment de bien lui expliquer ce à quoi il peut s’attendre durant l’examen. Pour ce faire, vous pouvez fouiller sur internet afin de trouver des vidéos et des photos qui démontrent les différentes étapes de la consultation et leurs fonctions, ainsi que les différentes pièces d’équipement qu’ils rencontreront. Si vous aviez prévu aller vous-même passer un examen de la vue, pourquoi ne pas apporter l’enfant avec vous afin qu’il puisse se familiariser avec les lieux et le matériel?

2. Vérifier ce que l’enfant a compris

Parfois, les enfants nous écoutent sans comprendre vraiment et mélangent les notions dans leur tête par la suite. Il vaut donc mieux vérifier ce que l’enfant a retenu de nos explications. Pour s’assurer de sa compréhension, on peut lui poser quelques questions comme : «Qu’as-tu compris de ce que je viens de t’expliquer? Pourquoi on va voir l’optométriste selon toi? Que va-t-il se passer? Est-ce que tu reviendras avec des lunettes?» Bref, ces questions vous permettront de clarifier les points que l’enfant aurait mal compris.

3. Vérifier l’état émotif de l’enfant

Avant de terminer la discussion, il importe de vérifier si l’enfant éprouve des inquiétudes, s’il a des questions ou même des désirs face à la consultation. Qu’est-ce qu’il craint? Aimerait-il porter des lunettes? Qu’aimerait-il que vous fassiez lors de l’examen? Voudrait-il que vous lui teniez la main?

4. Aider l’enfant à conceptualiser et dédramatiser l’examen

En particulier pour les jeunes enfants ou les enfants à la personnalité anxieuse, il pourra s’avérer utile de faire des jeux de rôle et des mises en situations à quelques reprises avant l’examen de façon à rendre le tout plus amusant et familier. Ainsi, on pourra jouer à l’optométriste avec des poupées, essayer des lunettes rigolotes ou encore lire (ou inventer) une histoire dans laquelle un enfant va à sa première visite chez l’optométriste.

5. Contactez votre optométriste au besoin

Si votre enfant est particulièrement anxieux ou présente des troubles de comportement, contactez la clinique afin que votre optométriste et son équipe puissent se préparer et prévoir des jeux et du personnel qualifié.

6. Sur place, rassurez l’enfant et dédramatisez la situation

Si votre enfant vous semble inquiet, restez près de lui et aidez-le à se changer les idées. Il peut d’ailleurs être pertinent d’apporter quelques jouets pour combler les périodes d’attentes et un objet rassurant comme son doudou ou sa peluche préférée. En cas de refus de collaborer, de pleurs ou de crises de l’enfant, évitez de le bousculer ou de le gronder. Attendez simplement que l’enfant se calme en lui parlant doucement et en lui caressant le dos. À la fin de la consultation, afin qu’il garde un bon souvenir de son passage, vous pourrez lui offrir une petite récompense ou encore faire avec lui une activité agréable tel qu’aller manger une glace.

Ceci dit, la grande majorité des enfants vivent très, très bien leur première expérience chez l’optométriste et en comprennent vite l’utilité. Rappelons finalement que les examens de la vue sont couverts par la RAMQ jusqu’à l’âge de 18 ans au Québec.

Pour toute question, n'hésitez pas à communiquer avec votre optométriste Opto-Réseau dans la clinique la plus près de chez vous.

  Par Nancy Doyon, Éducatrice spécialisée et coach familial, Présidente de SOS NANCY