Nous avons collaboré avec Dre Valérie Bardier, optométriste et copropriétaire des cliniques Opto-Réseau Centre visuel Bardier-Godin et Opto-Réseau Contrecœur, afin d’aborder une problématique en croissance : la sécheresse oculaire.

En effet, ce trouble chronique très agaçant touche environ 30 % de la population1 et qui se manifeste de plus en plus, notamment en raison du vieillissement de la population et de notre utilisation accrue des appareils électroniques. Nous faisons le point sur la situation afin de vous aider à mieux comprendre le problème et vous amener à trouver la solution qui améliorera votre confort.

Qu’est-ce que la sécheresse oculaire?

La sécheresse oculaire se manifeste lorsque les yeux sont incapables de produire assez de larmes naturelles, ou encore lorsque les larmes s’évaporent trop rapidement. Les larmes sont essentielles à la santé générale de nos yeux. Chaque fois que nous clignons des yeux, une couche protectrice de larmes est appliquée comme un film à la surface de l’œil. Lorsque les larmes sont inadéquates, les yeux deviennent secs. Découvrez quels symptômes peuvent indiquer un problème de sécheresse oculaire.
 

Causes possibles

La sécheresse oculaire peut affecter n’importe qui, mais elle est plus fréquente chez les femmes, les personnes âgées, chez les personnes qui ont subi une chirurgie oculaire (correction de la vue au laser, cataracte) ou qui prennent de la médication.

À partir de 65 ans, la probabilité de souffrir de sécheresse oculaire augmente, car le corps humain produit moins d'huile en vieillissant2. La sécheresse oculaire touche aussi davantage les femmes que les hommes en raison des changements hormonaux qui surviennent après la ménopause, mais elle peut aussi se produire lors de la grossesse ou en raison de la prise de contraceptifs oraux.

Elle peut également découler de facteurs environnementaux (pollution, températures froides, vent, chauffage, etc.), être reliée aux allergies, au travail (plusieurs heures passées devant un écran d’ordinateur chaque jour), aux habitudes de vie (tabagisme) ou encore être causée par le port de lentilles cornéennes ou de lunettes qui ne vous conviennent pas. Finalement, des pathologies oculaires comme la blépharite ou le dysfonctionnement des glandes de Meibomius peuvent entraîner la sécheresse oculaire.
 

Cours 101 : maladies oculaires causant la sécheresse

Les glandes de Meibomius sont situées dans les paupières supérieure et inférieure et produisent une huile libérée dans le film lacrymal. Cette huile est nécessaire pour empêcher l'évaporation de l'eau contenue dans les larmes. La blépharite est une inflammation de ces glandes qui les empêche de fonctionner normalement. Le dysfonctionnement des glandes de Meibomius se produit quant à lui lorsque l'huile devient plus épaisse que la normale et obstrue les glandes, ce qui les empêche de libérer l'huile à la surface du film lacrymal.


Le diagnostic et les traitements

Il est important de parler de toute sensation d’inconfort oculaire à votre optométriste. Lors de votre consultation en clinique de sécheresse oculaire, on vérifiera la qualité des larmes (osmolarité lacrymale), la quantité de larmes, l’intégrité de la surface oculaire ainsi que les structures et le fonctionnement des glandes de Meibomius des paupières à l’aide d’une imagerie (Meibographie).


Valérie Bardier et une patiente de sa clinique de sécheresse oculaire.

L’optométriste pourra alors établir la cause de la sécheresse oculaire, tenter d’en trouver l’origine et vous proposer les traitements appropriés. Vous aurez des suivis réguliers pour évaluer l’efficacité des traitements et l’amélioration de votre condition.


Traitements de base

Avant tout, des changements à vos habitudes de vie pourraient permettre de réduire ou éliminer vos symptômes : cligner fréquemment des yeux, utiliser un humidificateur, réduire le temps passé devant les écrans, cesser de fumer, boire beaucoup d’eau, etc.

Les traitements de base comprennent :

  • L’application de lubrifiants oculaires de qualité (gouttes, onguent, gel)
  • L’hygiène des paupières à l’aide de lingettes appropriées
  • L’utilisation de masques de thermothérapie ou de compresses chaudes
  • La pratique d’exercices tels que le massage des paupières et les clignements forcés
  • La prise de suppléments d’Oméga 3, dans certains cas.

Gouttes et lingettes spécialisées et masque thérapeutique (I-MED®)

Traitements en clinique

Lorsque les résultats des traitements de base ne sont pas optimaux, on peut avoir recours à des traitements plus poussés qui se font directement en clinique avec votre professionnel de la vue.

De plus en plus de cliniques Opto-Réseau offrent des services complets pour la sécheresse oculaire. La clinique Opto-Réseau Centre visuel Bardier-Godin offre d'ailleurs ce service depuis quelques mois. Tous les équipements nécessaires au diagnostic et au traitement sont regroupés et permettent aux optométristes d’offrir un suivi complet sur place.

Si ce service n’est pas disponible à votre clinique Opto-Réseau, votre optométriste saura vous diriger vers la clinique la plus près de chez pour vos traitements, si nécessaire.

Pour les cas de sécheresse modérée à sévère, certains médicaments oculaires sous forme de gouttes peuvent aussi être prescrits par votre optométriste. La médication peut être recommandée en combinaison avec un autre traitement pour en maximiser les résultats.

De nombreuses solutions existent pour réduire vos symptômes de sécheresse oculaire et vous soulager. Prenez rendez-vous avec votre professionnel de la vue et libérez-vous de ce tracas!

 

Merci à Dre Valérie Bardier, optométriste, pour sa précieuse collaboration à cet article.

 

Sources

1. Alors, qu’est-ce que la sécheresse oculaire?, Ma vue j’y vois, consulté le 5 novembre 2019.
2. Comment savoir si je souffre de sécheresse oculaire?, Dry Eye Disease, consulté le 5 novembre 2019.
3. JOHNSON & JOHNSON VISION, LipiFlow Thermal Pulsation System, https://tearscience.com/lipiflow/, consulté le 5 novembre 2019.