Dre Morggan Debaets

 

Par Dre Morggan Debaets, optométriste

Copropriétaire des cliniques Alliance Opto-Réseau de St-Félicien et Métabetchouan

Il y a toujours une période dans l’année où vos yeux sont rouges, larmoyants et vous n’avez qu’une idée en tête : les gratter! Même si les allergies sont surtout légion au printemps, on peut en rencontrer toute l’année, dès que les yeux sont en contact avec une substance allergène. Outre le pollen, les animaux, et les acariens, le maquillage est un grand vecteur de réaction allergique, notamment le mascara et le crayon appliqué sur le bord libre des paupières.

Les patients consultent généralement pour des démangeaisons intenses et insupportables, de la rougeur, du larmoiement, les paupières et la conjonctive (la partie blanche des yeux) gonflées. Le système immunitaire s’est emballé face à un agent allergène et a mis en marche la réaction allergique de défense.

Si vous souffrez d’allergies récurrentes et connues, l’idéal est de les traiter le plus rapidement possible, préférablement avant le contact avec l’allergène. Par exemple, dans le cas d’allergie au pollen, l’instillation de gouttes oculaires spécialement conçues pour lutter contre la réaction allergique devrait se faire dès le mois d’avril.

Parfois, il se peut qu’une réaction allergique intense se produise au contact d’un agent allergène qui peut sembler tout à fait inoffensif, comme un fond de teint appliqué trop près des cils, une crème à mains ou une nouvelle poudre à lessive; les paupières et les conjonctives peuvent enfler très rapidement et de façon assez impressionnante. Pour un soulagement immédiat, on a alors souvent recours à des lubrifiants oculaires (qui feront sortir l’agent de l’œil) et à des compresses froides et sèches (qui diminueront l’envie de frotter). L’emploi de gouttes à base de cortisone peut aussi être envisagé.

Enfin, si les paupières seulement deviennent rouges et sèches, on parlera plutôt de dermatite de contact. À ce moment-là, ce seront plutôt des onguents à base de cortisone qui seront proposés.

Les allergies aux montures de métal (contenant du nickel) se voient aussi régulièrement. Souvent, les points de contact avec la peau (nez, oreilles, tempes, joues) vont devenir rouges et irrités. Le choix d’une monture ne contenant pas de nickel, tel que l’acier inoxydable, le titane, l’aluminium ou le plastique, peut régler ce désagrément. L’ajout d’un traitement sur la monture (comme un vernis) peut aussi être efficace, mais n’est pas permanent.

Alors, si vous souffrez, ou pensez souffrir, d’allergies oculaires, n’hésitez pas à en parler avec votre optométriste Opto-Réseau qui se fera un devoir de vous donner les meilleurs conseils qui soient et de vous prescrire un traitement approprié. Et nos opticiens vous recommanderont les montures appropriées dans le cas d’une allergie aux métaux.