Pour celles et ceux qui ne travaillent pas dans le domaine, la santé des yeux est très souvent source d’incertitudes. Entre la myopie, la presbytie, l’astigmatisme et l’hypermétropie, nous ne savons pas toujours si nous parlons de la difficulté de voir de loin, de près ou alors, avec netteté.

Astigmatisme

Chez les personnes astigmates, la forme de l’œil ressemble à celle d’un ballon de football au lieu d’être sphérique. Par conséquent, l'image reçue par la rétine est différente selon l’axe de l’astigmatisme, ce qui entraîne une vision imprécise et déformée, quelle que soit la distance.

Presbytie

La presbytie se caractérise par la difficulté à voir de près. Il ne s’agit pas d’une maladie, mais plutôt d’un processus de vieillissement normal de l'œil et plus particulièrement du cristallin. Pour les gens atteints de presbytie qui portent déjà des lunettes, l’option la plus intéressante sera probablement le port de verres progressifs. Ces derniers permettent de jouir d’une vision claire, quelle que soit la distance : de près (lecture), en vision intermédiaire (ordinateur) et au loin. Les lentilles cornéennes multifocales pourront également convenir aux presbytes qui privilégient la liberté de vision sans restriction. Pour les presbytes ayant une vision parfaite de loin, les lunettes de lecture pourront corriger la vision de près.

Tout au long de notre vie, le système de focalisation de notre œil perd progressivement de son efficacité. À son maximum à la naissance, il ne fonctionne plus vers 55 ans. L’épaississement, et donc la perte de flexibilité du cristallin (la lentille de l’œil), en est la cause. La presbytie est donc due à un processus de vieillissement naturel de l’œil qui se manifeste, en règle générale, dans la quarantaine.

Myopie

La myopie se caractérise par une vision nette de près, mais une vision floue de loin. Il s’agit du trouble de vision le plus répandu. Les causes de la myopie sont multifactorielles. Bien que le facteur héréditaire soit une des raisons principales expliquant la myopie, les longues heures passées devant les téléviseurs, les ordinateurs, les tablettes et les téléphones intelligents pourraient largement contribuer à l’augmentation des cas de myopie, selon les chercheurs. Dre Morggan Debaets, optométriste, précise que l’augmentation du temps passé devant les écrans numériques a aussi des conséquences sur le nombre d’heures passées à l’extérieur : ces deux éléments sont donc à considérer dans la croissance du trouble myopique partout dans le monde.

Lorsque nous sommes à l’extérieur, nous avons une perspective plus uniforme des choses qui nous entourent. Notre œil ne doit pas nécessairement focaliser sur un objet situé dans un environnement rapproché. À l’inverse, quand nous sommes à l’intérieur, nous devons nous ajuster à une multitude de stimuli visuels, à différentes distances. Les plus récentes études démontrent que passer plus de temps à faire des activités extérieures contribue significativement au ralentissement de la progression myopique, surtout chez les jeunes de 18 ans et moins.

Hypermétropie

À l’inverse du myope, l’hypermétrope voit mal de près, mais assez bien de loin. L’hypermétropie est due à un œil trop court avec souvent une cornée trop plate.

Pour plus d'information sur les troubles visuels ou pour toute question sur votre santé oculaire, n'hésitez pas à consulter votre optométriste dans la clinique Opto-Réseau la plus près de chez vous.